Zéplume

10 août 2011

Autour de la Plume: Colomb de la lune

Colomb de la lune


Auteur: René Barjavel
Date de parution: 1962
Édition: Denoël
Date de l'édition: 2002
Infos supplémentaires: Barjavel est surtout connu pour certains romans comme Ravage, L'enchanteur, ...

 

barjavel_colombdelalune

 

Ils étaient dix-huit candidats pour un formidable voyage.
Seul l'un d'entre eux pourra faire cette formidable expérience.
Colomb est choisi pour être envoyé sur la lune.
En effet, des scientifiques français ont décidés d'envoyer le premier homme sur la lune.
Parmis ces candidats, un n'est pas arrivé au bout du test. Car pour ce voyage, il faut hiberner. Et pendant une phase d'hibernation, un homme ne s'est pas réveillé.
Sa température se rapproche du zéro absolu.
Mais, notre histoire parle de Colomb, pas de cet homme. Mais il jouera un rôle plus tard.

Nous avons aussi Marthe, la femme de Colomb.
Qui, une fois seule, avait besoin d'une compagnie.
Cette compagnie, ce sera Luco, son amant. Car Marthe n'aime plus Colomb.
Enfin, c'est plutôt la distance qui les séparent, distance déjà présente entre eux.
Leur amour n'était pas si charnel que ça, et elle avait besoin de l'inverse.

Donc, Colomb s'envole pour la lune, sans savoir ce que pense ou fait sa femme.
Durant ses phases d'hibernation, il retrouve en rêve une histoire que lui contait sa maman.
Il n'en connait pas la fin.

Ce sera à lui de la découvrir, ou pourquoi pas, la créer.
Ce sera à vous, de découvrir ce qu'il se passera sur la lune.
Créatures mystérieuses? Vide total? Parc d'attractions géant?


Ce sera une critique positive, car j'adore Barjavel.
Le seul livre non fini de Barjavel pour l'instant est La charette bleue, qui est un récit autobiographique, et donc légèrement différent de ce qu'on lit de lui d'habitude.
Bon, je reprend sur Colomb de la lune et j'arrête avec cette autobiographie.

Livre simple, sur lequel il faut quand même chercher un peu.
Il se lit vite, il se laisse savourer mais en sortir est assez dur.
Le personnage de Colomb est attachant, prenant.
Celui de Marthe l'est moins, donne encore plus de sympathie à Colomb.

Les autres personnages sont aussi attachant, parfois non, mais je n'en parlerai pas ici.

Triste par moments, comique par d'autres, bien que parfois l'on aimerait une autre fin...

Posté par AGinji à 15:27 - Autour de la Plume - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire