Zéplume

19 avril 2011

Autour de la Plume: L'Automne à Pékin

L'Automne à Pékin



Auteur: Boris Vian
Date de parution: 1956
Édition: Editions de Minuit
Date de l'édition: 1979
Infos supplémentaires: Ce roman n'a eu du succès qu'après la mort de Vian. En effet, il n'eut pas grand succès à l'époque.

l_automne___p_kin
    

Tout commence quand Amadis Dudu rate son bus, le suivant, et la chance. Bien qu'en fait, c'est la chance qui le lance dans cette aventure.
Tout commence aussi quand Claude Leon, se fait arrêter. La chance lui propose de devenir ermite, et le lance aussi dans l'aventure.
Tout commence également quand Angel, Anne et Rochelle rentrent dans l'aventure suite à un accident de la route. Ce même accident enverra un médecin ainsi que son interne dans l'aventure.
L'aventure, c'est la construction d'un chemin de fer en Exopotamie, pays lointain, dans lequel d'autres personnes vont être impliqués pour monter la voie ferrée, se lier d'amitié, s'aimer, se détester, mais surtout nous faire vivre un moment à leurs côtés.




Tout commence simplement, de chapitre en chapitre, d'histoire en personnage.
Oui, dès que l'on change de chapitre, on a l'impression de changer d'histoire.

Pourtant, la confusion laisse doucement place à l'imaginaire, pour se laisser entrainer au coeur de l'histoire, et découvrir ce qui lie nos personnages.
Parfois cru, souvent drole; c'est un livre qui se laisse lire, dans lequel on peut être happé si l'on aime Vian.

Nous retrouvons de l'absurde, ainsi qu'une vision du monde tel qu'il est, un peu modifié pour correspondre au livre,
mais inspiré de ce que Vian connaissait, tant dans ses influences musicales (dans ses livres, c'est souvent au jazz qu'il fait référence)
que dans le monde qui l'entoure (politique, moeurs des gens, absurdité du monde, ...).

L'on peut suivre l'Abbé Petitjean, personne sur laquelle on peut certainement se poser des questions sur la foi,
mais qui est toujours la pour aider quiqonque en aurait besoin.

Il y a aussi Amadis Dudu qui, par une journée où rien n'allait, se retrouve à rassembler tout ce petit monde.
Egalement, Angel, Anne et Rochelle, trio autour duquel se base l'histoire, avec un mais...

Pour ne pas vous gacher la surprise, je vous laisse découvrir les autres personnages (avec entre-autre, ce salaud d'Arland, allez savoir pourquoi...)
ainsi que le lieu et ce qui peut-être si exceptionnel dans ce livre.
Mais une fois fini, tout recommence.

Pour conclure, c'est un livre dans lequel j'ai été absorbé, dans lequel je vous conseille de vivre aussi une aventure fantastique.

Posté par AGinji à 20:45 - Autour de la Plume - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • lyceenne j'ai lu du Boris Vian et j'ai toujours aimé.Adulte je n'ai plus jamais ouvert un livre de lui..Ce serait sans doute l'occasion.

    Posté par pyrausta, 07 juin 2011 à 12:52
  • Un mois et un jour après (oui je sais, j'ai toujours pris mon temps, mais bon...)

    J'ai ouvert mon premier Vian il doit y avoir 4 ou 5 ans de cela.
    Et depuis j'avoue que c'est sans doute devenu un de mes auteur fétiche, car sa plume était extraordinaire.

    Et toute occasion est bonne à prendre.

    Posté par Ginji, 08 juillet 2011 à 10:08

Poster un commentaire